Pour assurer la sécurité de son domicile, il existe bon nombre de solutions. Gardiennage à domicile, installation d’alarmes de sécurité ou encore détention légale d’armes de défense. Cette dernière alternative est moins courante, mais reste la plus sûre de toutes. La réglementation de l’armement à domicile a cependant de nombreuses conditions. Dans cet article, vous trouverez l’intérêt de cette pratique, ainsi que les démarches nécessaires à l’acquisition d’une arme de défense.

Les différentes catégories d’armes

Pour s’équiper d’une arme de défense, il faut respecter quelques critères. L’autorisation de porter ou de conserver un tel matériel chez soi doit être soumise à des réglementations strictes, et ce, selon le type d’arme dont on souhaite disposer.

En général, il existe 4 grandes catégories d’armes selon leur dangerosité ainsi que leur mode de fonctionnement :

-Les armes de la catégorie A

Cette catégorie regroupe les armes le plus dangereuses et dont la détention est formellement interdite. La plupart d’entre-elles sont des armes à feu e elles se différencient des autres par leurs caractéristiques et leurs types de munitions. La catégorie A est généralement réservée aux soldats et autres corps de l’armée du même type. Elle ne peut être utilisée que sous une autorisation particulière très stricte.

-Les armes de la catégorie B

Ces dernières sont, tout comme celles catégorisées dans le groupe C des dispositifs très dangereux. Toutefois, leur mise à disposition est moins difficile à acquérir. Sous autorisation et avec quelques conditions, un particulier peut disposer de ce genre de matériel. Il s’agit généralement des armes à feu de poing et d’épaule telles que le pistolet de défense par exemple.

-Celles de la catégorie C

Celles-ci sont soumises à déclaration et leur détention doit respecter de nombreuses conditions. Parmi ces dernières, le déclarant doit être majeur, en bonne santé et ne pas avoir eu des problèmes avec la justice. Ce type d’arme a une dangerosité moins élevée que les précédentes puisque la plupart des dispositifs ne sont pas meurtriers. Le pistolet gomme cogne ou tous types d’armes à munitions blancs en sont des exemples concrets.

-Celles de la catégorie D

En termes d’arme de défense, celles-ci sont les plus courantes. Elles sont vendues librement et leur mise à disposition ne requiert aucune disposition particulière. Toutefois, certains dispositifs susceptibles de danger doivent être enregistrés auprès des autorités compétentes.

La détention d’armes de défense : une nécessité dans les quartiers sensibles

Le taux de cambriolages et de braquages et aujourd’hui en forte hausse en France. Avec l’insécurité qui est omniprésente partout, il est devenu indispensable de bien s’équiper. Les raisons de cette pratique est non seulement préventive, mais c’est aussi un excellent moyen de faire face au danger.

En France, la légitime défense est un mobile valable pour détenir une arme. Avec tous les événements de danger survenus récemment, le port d’arme à domicile est devenu un besoin, voire une nécessité pour se protéger. La loi est cependant assez claire sur le sujet : pour détenir ou acheter un tel matériel, il faut respecter les conditions imposées par la réglementation en vigueur.

L’arme blanc, même sans grand danger et en vente libre, doit être soumis à déclaration. Le détenteur d’un tel dispositif doit être majeur et savoir le manier. Ce dernier n’a pas nécessairement un impact mortel, il peut être utilisé pour dissuader les malfaiteurs de l’exécution de leurs actes. Il est toutefois déconseillé d’user de ce type d’arme en cas de danger de mort. En face d’un bandit armé, pointer un pistolet d’alarme peut inciter ce dernier à éveiller son instinct de survie et tirer à son tour.

Dans tous les cas, le plus sûr est de disposer d’une vraie arme pour éviter ce genre de situation. Après avoir obtenu une autorisation au préalable, la loi exige que les armes soient gardées en lieux-sûrs de manière à ce que seul son propriétaire y ait accès en cas de situation d’urgence.

Quelles armes utiliser pour se défendre ?

Plusieurs armes peuvent être utilisées pour défendre son domicile. Celles catégorisées en D sont les plus courantes de toutes car elles peuvent être achetées librement dans les magasins spécialisés.

Un pistolet à blanc ressemble très sensiblement à un pistolet classique, à la différence des balles utilisées pour chaque dispositif. Les balles à blanc sont souvent en caoutchouc ou fait à partir de matières qui n’ont pas nécessairement un impact mortel. Le gomme cogne est une excellente arme pour se protéger des malfaiteurs. Cette arme ne tue pas, au pire, elle peut engendrer de graves blessures sur la cible.

Les teasers son également très appréciés du fait de leur efficacité. Toutefois, ils ne permettent pas d’atteindre les cibles à distance. Il en est de même de tous les types d’arme blanche, qui ne sont utiles que dans le cas d’une attaque au corps à corps.

Se munir d’une arme légalement en France : le mode d’emploi

Pour disposer d’une arme quelconque, il faut tenir compte de sa catégorisation. La catégorie D est soumise à une vente libre. Toutefois, des types comme certaines armes d’épaule à canon lisse tirant un coup par canon doivent faire l’objet d’un enregistrement. Pour pouvoir les utiliser, il faut tout d’abord être majeur et disposer d’un permis de chasse en cours de validité.

Concernant les types d’armement de type C, il faut, en plus d’être majeur, être en possession d’une autorisation spéciale de tir ainsi que d’un permis de chasse valide. Un cache du médecin est également nécessaire, accompagné du bulletin numéro 2 pour vérifier si l’intéressé n’est pas inscrit au registre des personnes ayant un problème avec la justice. On retrouve parmi ces armes les carabines de chasse, les fusils de chasse ou encore les carabines de tir.

La catégorie B est réservée aux tireurs sportifs et ils sont les seuls à pouvoir en disposer. Là aussi, le détenteur devra respecter les conditions d’acquisition précisées pour les armes catégorisées C. Une demande d’autorisation de possession d’arme doit être faite auprès de la préfecture avant de se rendre chez un armurier.

Comment et où se procurer son arme ?

Une fois toutes les conditions et démarches accomplies, il ne reste plus qu’à vous rendre d ans un magasin de vente d’arme. Vous pouvez vous rendre dans une armurerie en ligne pour faire vos achats. En optant pour l’achat en ligne, vous bénéficierez de nombreux modèles et types d’armes légaux.

Le plus sûr est toutefois de se rendre dans une boutique physique. En plus de pouvoir acheter votre arme, vous bénéficierez des conseils d’un professionnel quant au choix de votre matériel et de celui qui vous est adapté.

En choisissant votre arme de défense, privilégiez ceux qui sont faciles à manipuler. Ne vous aventurez pas dans du gros calibre si vous n’êtes pas un tireur professionnel. Sinon, vous pouvez aussi vous inscrire à un club de tirs pour maîtriser la technique et pouvoir obtenir des armes du groupe C plus facilement.

Pour votre domicile, les armes alternatives seront vos meilleurs alliés. Le pistolet-arbalète, les pistolets d’alarme ou à grenailles ou encore la matraque sont des bonnes solutions de sécurité. Vous pouvez également utiliser du matériel de la vie quotidienne pour vous préserver des dangers. Il peut s’agir d’un couteau de cuisine, d’une batte de base-ball ou encore d’un marteau, tous les moyens sont bons pour écarter le danger.